Catégorie : Actions du SIRTI

Communiqué du SIRTI / réaction aux annonces de F.RIESTER sur la réforme de l’audiovisuel

Communiqué de presse / septembre 2019

///

RÉFORME DE L’AUDIOVISUEL : LE SIRTI SE FÉLICITE DE LA SÉCURISATION DU MARCHÉ PUBLICITAIRE RADIO ET APPELLE DÉSORMAIS LE GOUVERNEMENT À INTÉGRER DES MESURES D’ACCOMPAGNEMENT DU MÉDIA DANS LE PROJET DE LOI

Le SIRTI salue la décision équilibrée du Gouvernement de maintenir le cadre réglementaire actuel s’agissant des offres promotionnelles de la grande distribution et de procéder à une ouverture partielle et encadrée de la publicité segmentée, en prenant en compte les propositions du SIRTI et du SNPTV, notamment s’agissant de l’interdiction de l’adressage local.

Ces mesures, annoncées par le Ministre de la Culture le 2 septembre à l’occasion de la présentation des grandes orientations du projet de loi « audiovisuel », permettent de sécuriser le marché publicitaire des radios indépendantes, et de la radio en général, en préservant la moitié de leur chiffre d’affaires national et local.

Après ces arbitrages importants, les débats sur le projet de loi débuteront dans les prochaines semaines au Parlement. Le SIRTI espère qu’à l’heure de la révolution de l’audio, le média radio ne sera pas le « grand oublié » de cette réforme d’envergure et invite le Gouvernement à prendre en compte les attentes des acteurs privés comme publics engagés dans une transition et des développements numériques.

Média de masse apprécié des Françaises et des Français, au même titre que la télévision, la radio est confrontée à des défis essentiels pour maintenir le lien et la proximité avec ses auditeurs.

Le SIRTI est pleinement disposé à travailler avec le Ministère de la Culture dans les prochains jours sur des enjeux aussi déterminants que l’exposition de la création musicale francophone, la concurrence des plateformes de streaming, la protection des droits attachés aux contenus radiophoniques ou encore l’accès libre, gratuit et anonyme de tous à la grande diversité de l’offre radiophonique française.

Pour Alain Liberty, Président du SIRTI : « Nous saluons la décision du gouvernement qui a suivi l’accord interprofessionnel signé par le SNPTV et le SIRTI favorable à l’ouverture de la publicité segmentée mais encadrée de manière à protéger les médias locaux. Sur le besoin de modernisation des dispositions d’exposition de la musique francophone à la radio, le ministre a invité tous les acteurs présents à engager des discussions interprofessionnelles avec l’industrie musicale, nous appelons à une véritable concertation. Le SIRTI a su prendre ses responsabilités sur un sujet aussi important que la remise en question du modèle économique des radios indépendantes, nous attendons de tous la même attitude constructive. ».

Lancement du DAB+ dans les Pays de la Loire

Communiqué du SIRTI 

RADIO NUMÉRIQUE EN DAB+ 

LANCEMENT DANS LES PAYS-DE-LA-LOIRE, LE SIRTI SE FÉLICITE DE L’ARRIVÉE DE  28 RADIOS INDÉPENDANTES

Dans le cadre du déploiement progressif du DAB+ en France, les auditeurs peuvent dès à présent écouter la radio numérique dans une nouvelle région : les Pays-de-la-Loire. Après Paris, Marseille, Nice, les Hauts-de-France, l’Alsace et la grande métropole lyonnaise, le DAB+ a démarré le 2 juillet dans trois agglomérations des Pays-de-la-Loire : La Roche-sur-Yon, Nantes et Saint-Nazaire.

28 radios indépendantes y seront présentes. Parmi elles, 7 radios émettront pour la première fois en DAB+ : RCA, Radio Caroline, Forum, Vibration, Radio Bonheur, Océane FM, Oxygène Radio.

Ces radios s’ajoutent aux 71 radios indépendantes qui émettent déjà en DAB+. La prochaine zone où les auditeurs pourront écouter la radio en DAB+ sera Rouen, dès la rentrée.

La vitesse de déploiement du DAB+ est essentielle pour suivre l’accélération du taux d’équipement des Français. En effet, selon l’Observatoire de l’équipement audiovisuel des foyers, le taux d’équipement en postes DAB+ est passé en 2018 de 8% à 13% de la population, soit une progression de 60 % en un an.  Et si aujourd’hui, seulement 9 % des autoradios sont compatibles en DAB+, le dépassement du seuil des 20% de la population couverte a rendu obligatoire l’intégration de la technologie DAB+ dans les véhicules neufs et les récepteurs de radio. Le taux d’équipement devrait donc progresser très rapidement.

Le SIRTI se félicite de la forte présence des radios indépendantes et réaffirme leur engagement dans le déploiement du DAB+, condition essentielle de la souveraineté culturelle et numérique de l’État. La radio numérique terrestre est la seule à garantir une réception, libre, gratuite et anonyme. Le SIRTI rappelle donc l’importance de la promotion du DAB+ auprès du grand public comme cela avait été le cas pour le déploiement de la télévision numérique terrestre.

AG 2019 / 6 interviews exclusives réalisées par notre partenaire A2PRL

À l’occasion de notre Assemblée Générale 2019, notre partenaire A2PRL a réalisé 6 interviews exclusives.

Le Président du CSA, Roch-Olivier Maistre, le Conseiller du CSA en charge de la radio, Nicolas Curien, la Députée Aurore Bergé, la directrice du pole média et digital de l’IFOP Isabelle Trevilly, le Président du GIE Les Indés Radios, Jean-Eric Valli et le Président du SIRTI, Alain Liberty répondent aux questions de Sylvain Athiel.

Ces 6 capsules sont à retrouver sur notre espace soundcloud.

Lire la suite

Alain Liberty, Président du SIRTI : “Merci à tous d’être là pour parler de la radio, de son avenir”

Clôture AG SIRTI / 2 avril 2019

Bonjour à tous,

Je serai bref, je débuterai par quelques mots d’accueil pour introduire ce moment que nous voulons convivial et agréable placé sous le signe des territoires, de tous les territoires dont ceux encore à conquérir. Je vous remercie, monsieur le Président du CSA, cher Roch-Olivier Maistre. Comme vous le voyez autour de vous, autour de nous, les radios indépendantes sont très largement représentées et nos adhérents sont impatients de vous entendre. Votre mandat à la Présidence du CSA débute dans une période charnière et complexe, mais aussi, et c’est – je pense – ce qui la rend formidable à vivre, faite de transformations technologiques et sociétales. Je salue également la présence de madame Aurore Bergé, Députée des Yvelines et rapporteure de la « mission d’information sur une nouvelle régulation de la communication audiovisuelle à l’ère numérique ». Des propositions concrètes qui jettent un regard neuf et qui n’hésitent pas à bousculer l’ordre établi. De nombreuses voix s’en sont d’ailleurs émues… c’est plutôt bon signe quand on a compris que l’attentisme ne profite pas à l’intérêt de la collectivité. Chère Aurore, vous nous aviez fait l’honneur de votre présence l’an dernier, nous éclairant de vos avis et pensées, je suis impatient de vous entendre de nouveau. Un an s’est écoulé et la situation évolue très vite. Rappelez-vous, nous parlions du DAB. Qui aurait pu prévoir ce que nous avons vécu ces dernières semaines ? Nicolas Curien peut-être… Un parlement bien représenté notamment par monsieur Bruno Studer, député du Bas-Rhin et Président de la Commission des Affaires Culturelles dont je remercie la présence, je sais que vous êtes attachés aux territoires, je suis donc particulièrement heureux de vous savoir dans l’assistance. Je salue l’ensemble des membres du CSA et les conseillers présents, nos confrères et partenaires qui nous honorent ce soir de leur présence. Enfin, je vous remercie Monsieur le ministre de la Culture, Franck Riester, d’être présent à nos côtés. À l’aune de la réforme de la loi de l’audiovisuelle, nos adhérents sont impatients de vous entendre.

Merci à tous d’être là pour parler de la radio, de son avenir – avec les radios indépendantes – à l’occasion de cette cérémonie de clôture de l’Assemblée Générale du Sirti.

Lire la suite