Catégorie : Non classé

le SIRTI recrute

Le Syndicat des radios indépendantes (S.I.R.T.I) recherche un(e) Office Manager bénéficiant d’au moins deux années d’expériences.
Le SIRTI est une organisation professionnelle d’employeurs qui réunit aujourd’hui 172 radios indépendantes, locales, régionales, thématiques et généralistes partout en france. Il est le premier employeur de la radio privée avec plus de 2500 salariés, dont 500 journalistes.Le SIRTI représente les radios indépendantes auprès des acteurs publics tels que le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, le Ministère de la Culture et de la Communication, le Parlement et les instances européennes, mais également auprès des divers partenaires sociaux du paysage audiovisuel.
En tant que Office Manager, vous assurez les missions suivantes (liste non-limitative) :
– Interface avec les Adhérents sur tout support (téléphone, mail, intranet…) – Mise à disposition des informations auprès des adhérents

– Suivi administratif en lien avec les adhérents (devis, facture, règlements) – Organisation d’événements internes (accueil, réunions, réception)

– Gestion de courrier et classement de dossier

– Gestion des services généraux (gestion courante des locaux, fournitures, relation avec les prestataires externes)

– Support sur l’organisation de rendez-vous (relations institutionnelles) 


Qualités requises :
– Excellent relationnel et aisance parfaite au téléphone- Sens de l’organisation et rigueur administrative indispensables 
Le poste est basé à Paris 16ème.
Type d’emploi : Temps plein, CDD 12 mois

CV et lettre de motivation à envoyer à : moignoux@sirti.info

RÉFORME DE L’AUDIOVISUEL : LE SIRTI PRÉCISE SES PROPOSITIONS EN FAVEUR DU MÉDIA RADIO

Dans le cadre de son audition par la Commission des Affaires Culturelles de l’Assemblée Nationale, le SIRTI a présenté les éléments qu’il souhaite voir intégrés dans la loi :

1- Une ARCOM au soutien de l’ensemble des acteurs, dont la radio

Dans le cadre de la création de l’Autorité de Régulation de la Communication Audiovisuelle et Numérique, fruit de la fusion entre la Hadopi et le CSA, le SIRTI propose l’ajout de deux conseillers au sein du Collège de l’ARCOM pour assurer une implication suffisante sur le secteur de la radio. Avec sept conseillers seulement, dont deux en partage avec l’ARCEP, la radio pourrait devenir le parent pauvre de la régulation.

2 – La préservation du modèle broadcast de la radio hertzienne

Afin de préserver la diffusion broadcast de la radio, notamment dans son écoute en mobilité, le SIRTI demande l’intégration obligatoire de la FM dans les véhicules aux côtés du DAB+, comme cela est permis par le nouveau Code Européen des Communications Électroniques. Le SIRTI en appelle également à la création d’un dispositif d’accompagnement public pour le déploiement du DAB+, qui pourrait par exemple prendre la forme d’un fonds d’aide à l’investissement, afin de garantir le déploiement de cette technologie et son adoption massive par les auditeurs.

3 – Une meilleure exposition de la francophonie à la radio

Pour garantir la meilleure exposition possible des artistes francophones en radio, le SIRTI a plaidé à nouveau, dans la continuité du positionnement exprimé devant la mission flash sur les quotas francophones, menée récemment au sein de la Commission, en faveur de :

  • La remise en cause des dispositions introduites en juillet 2016 qui s’avèrent totalement contreproductives pour les artistes francophones et contribuent à la chute d’audience des radios musicales.
  • La mise en place d’une régulation sur les plateformes de musique en ligne, au même titre que les radios, afin de faire entrer ces acteurs dans l’exception culturelle française ;
  • La modification de la périodicité du contrôle effectué par le CSA (passage d’un contrôle mensuel à un contrôle trimestriel, voire annuel comme les antennes de Radio France) ;
  • La création d’un régime de quotas spécifiques pour les radios thématiques pour lesquelles la production francophone est faible.4- La suppression des distorsions de concurrence entre les radios publiques et privéesLe SIRTI propose de mettre en place un encadrement plus important des activités de Radio France (en termes de publicité, de préemptions de fréquences, de modification de formats) pour supprimer les distorsions de concurrence. La réforme de l’audiovisuel public doit s’accompagner d’un réexamen de dispositions qui pénalisent les éditeurs privés.

5- La simplification des mentions légales à la radio afin de prendre en compte les spécificités de ce média, uniquement sonore.

6- Une meilleure protection des droits de propriété intellectuelle attachés aux contenus radioPour mieux protéger les flux et contenus produits par les radios dans des écosystèmes de plus en plus ouverts, le SIRTI demande :

  • Le renforcement du principe de l’autorisation préalable des entreprises de communication audiovisuelle pour la reprise de leurs flux ;
  • La création d’une licence légale pour les entreprises de communication audiovisuelle lors de la diffusion de leurs contenus dans les lieux publics et sonorisés ;
  • L’accès des entreprises de communication audiovisuelle à la rémunération pour copie privée.

Pour Alain Liberty, Président du SIRTI :« Les radios indépendantes sont une composante irremplaçable du secteur, particulièrement au cœur des territoires. Cette place est aujourd’hui préservée grâce à un dispositif de seuil anti-concentration qui a su démontrer son efficacité. Il est donc plus important que jamais de le préserver. Aussi, après la sécurisation du marché publicitaire de la radio annoncée par le Ministre de la Culture, le projet de loi « audiovisuel » est une chance exceptionnelle de mettre en place les grands principes d’un audiovisuel français modernisé, qui protège ceux qui en ont besoin, et capable d’évoluer par une autorégulation responsable ».

Assemblée Générale 2017 : le SIRTI remercie ses partenaires

Le SIRTI remercie ses partenaires sur l’Assemblée Générale 2017 du syndicat, tenue le 30 mai dernier à Paris à la Maison des Polytechniciens, et qui a rassemblé plus d’une centaine de personnes, responsables de radios indépendantes, membres du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, partenaires professionnels et institutionnels, représentants du Ministère de la Culture et de la Communication,  ainsi que des représentants de fédérations professionnelles.

Merci à vous tous pour votre soutien.
 
RCS : http://www.rcseurope.fr/fr/      SACEM : https://societe.sacem.fr/missions      TDF : http://www.tdf.fr/                        YACAST : http://www.yacast.fr/fr/index.php       MEDIAMETRIE : http://www.mediametrie.fr/                                            MEDIATIC CONSEILS : http://www.mediatic.ch/   TOWERCAST : http://www.towercast.fr/towercast.php                                                             REEZOM : http://www.reezom.net/fr/      WORLD DAB : https://www.worlddab.org/
Retrouvez les photos de l’AG 2017 dans la rubrique “Galeries”

Le SIRTI salue la nomination de Françoise NYSSEN

Le SIRTI salue la nomination de Françoise NYSSEN au Ministère de la Culture et de la Communication

Les radios et télévisions indépendantes adhérentes au SIRTI adressent leurs chaleureuses félicitations à Madame Françoise NYSSEN pour sa nomination à la tête du Ministère de la Culture et de la Communication.

Les défis à relever sont nombreux pour les éditeurs indépendants de l’audiovisuel qui ont plus que jamais besoin d’une meilleure reconnaissance dans le rôle majeur que jouent les acteurs locaux, régionaux et thématiques au sein du paysage audiovisuel français, et du soutien des pouvoirs publics dans leurs projets de développement.

Le SIRTI appelle de ses vœux à un engagement de la Ministre aux côtés des acteurs de l’audiovisuel pour promouvoir le secteur indépendant, accompagner la transition de la radio dans le numérique, notamment la RNT, et encadrer les nouvelles plate-formes digitales aujourd’hui totalement dérégulées.