Catégorie : Non classé

Les chaînes de télévision indépendantes se mobilisent en faveur d’un projet d’initiative locale sur Toulouse

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel a déclaré recevable le projet de BFM TV dans le cadre de l’appel à candidatures ouvert sur Toulouse pour l’édition d’une chaîne de télévision locale.

Cette candidature issue d’un groupe multinational des télécommunications, propriété d’Altice Média, détenant déjà 3 chaînes nationales et une fréquence en Ile-de-France, suscite de nombreuses inquiétudes au sein des télévisions locales indépendantes.

Les chaînes locales indépendantes ont prouvé leur savoir-faire et leur adéquation avec les attentes des publics, comme en témoignent les 12 millions de téléspectateurs mesurés par Médiamétrie. L’arrivée de BFM à Toulouse viendrait substituer une déclinaison pure et simple de chaîne nationale à une initiative ancrée localement, ce qui pourrait porter préjudice à la visibilité des chaînes locales auprès de leurs publics et à leurs missions indispensables à l’animation des territoires. Véritables acteurs de terrains, insérés  dans l’économie locale, animateurs des localités, porte-voix des initiatives ; un ancrage local solide est indispensable pour mener à bien toutes ces missions.

Le SIRTI, TLF et TLSP invitent le CSA à utiliser les ressources hertziennes disponibles pour renforcer aujourd’hui et demain les chaînes indépendantes et dynamiser la télévision de proximité en France au travers de projets solidement ancrés sur un savoir-faire local qui a fait ses preuves.

Organisation du SIRTI – Nomination d’un secrétaire général

Organisation du SIRTI : Nomination d’un Secrétaire général

Le Conseil d’Administration du SIRTI a acté la mise en place au 1er juillet 2016 d’une nouvelle organisation interne du Syndicat, annoncée lors de la dernière Assemblée générale des adhérents, avec la création d’un poste de Secrétaire général.

Ce nouveau poste est confié à Kevin Moignoux qui était depuis novembre 2012 Chargé de missions pour les relations institutionnelles. Il est responsable à présent de la supervision et de la gestion des opérations générales du Syndicat conformément aux orientations stratégiques adoptées par le Bureau du SIRTI.

Agé de 34 ans, Kevin Moignoux est titulaire d’un Master I en droit de l’Université Paris II Panthéon-Assas et d’un Master II en droit et science politique de l’Université Paris I Panthéon Sorbonne. Après 10 ans de carrière à différents postes à responsabilités au sein de cabinets d’exécutifs locaux et dans la communication, il rejoint le SIRTI en novembre 2012.

Par ailleurs, au sein de l’équipe interne, et en relation directe avec le Secrétaire général :

– Louiza Kasmi dit Kaced est nommée Responsable du suivi administratif, financier et des dossiers sociaux

– Agnès Martin est nommée Responsable de la communication et de la relation avec les adhérents

Les radios et télévisions du SIRTI s’affichent…

Les radios et télévisions du SIRTI sont présentes partout en France

Nous avons souhaité l’illustrer par une carte de France consacrée à la FM et une présentation des télévisions, des radios RNT et de celles présentes en FM et qui bénéficient d’une extension de diffusion grâce à la Radio Numérique Terrestre.

Plaquette_Sirti_2016_4

 

 

Nouvelle condamnation de Radio France devant le Tribunal de Commerce : le SIRTI inquiet de cette concurrence déloyale répétée sur le terrain publicitaire

Après une première condamnation le 6 octobre 2015 par le Tribunal de commerce de Paris pour concurrence déloyale envers les radios privées, Radio France diffuse de nouveaux messages publicitaires de marque sur les antennes de France Bleu, en contravention avec son cahier des missions et des charges et au mépris du jugement très clair rendu le 6 octobre.

Par ordonnance prononcée ce 15 janvier, le juge du référé retient un « trouble manifestement illicite et qu’il convient de faire cesser » et interdit à Radio France de diffuser des messages publicitaires pour la marque incriminée pendant une durée de 6 mois, et ce sous astreinte de 5.000 euros par infraction constatée.

Les radios locales et régionales adhérentes du SIRTI, qui tirent exclusivement leurs ressources des recettes publicitaires, sont largement pénalisées par ces diffusions massives et répétées de campagnes de marques commerciales sur les antennes de Radio France, et a fortiori sur les locales de France Bleu.

Le financement du groupe radiophonique par dotation publique, supérieure à l’ensemble des revenus de la publicité nationale de la radio (1), nécessite en contrepartie le respect des dispositions fixées dans son cahier des charges. Ainsi que le précise le juge du référé dans son ordonnance du 15 janvier, « la loyauté de la concurrence entre acteurs d’un même secteur implique que chacun respecte les règles fixées par le législateur ».

Au moment où le Gouvernement envisage une ouverture large de la publicité commerciale sur l’ensemble des antennes de Radio France, le SIRTI redouble d’inquiétude face à ces faits avérés de concurrence déloyale envers les radios privées commerciales qui déstabilisent les marchés publicitaires locaux et nationaux et pour lesquels Radio France ne tient pas compte des mises en cause successives du CSA et du  tribunal de commerce.

 

(1) 601,8 M€ de dotation publique pour Radio France en 2015 / 568 M€ de recettes publicitaires nationales pour le média radio privé en 2014 (Source IREP).