Radio Numérique Terrestre : le CSA publie les sélections sur Lille, Lyon et Strasbourg

Le CSA a publié la liste des candidats sélectionnés dans le cadre de l’appel en radio numérique terrestre sur les zones de Lille, Lyon et Strasbourg :

http://www.csa.fr/Espace-Presse/Communiques-de-presse/La-RNT-bientot-dans-le-Nord-l-Alsace-et-la-region-lyonnaise

Parmi les radios sélectionnées figurent un grand nombre de radios indépendantes adhérentes au SIRTI* ainsi que, par voie de préemption, 3 radios du service public :  RFI, FIP et Mouv’

Dans son communiqué, le Conseil évoque une étape qui “étendra significativement la couverture de la RNT qui se rapprochera du seuil des 20 % de couverture du territoire métropolitain à partir duquel tout nouveau récepteur radio devra être équipé de la norme DAB+  permettant de recevoir la RNT ».

 

* ADO, AFRICA N°1, BEUR FM, CANAL FM, CERISE FM, CHANTE FRANCE, CROONER, DELTA FM, DREYECKLAND, ECN, FG, FLOR FM, FRANCE MAGHREB 2, FREQUENCE PLUS, GENERATIONS, GRAND LILLE INFO, HORIZON, IMPACT, LA RADIO PLUS, LATINA, LYON 1ERE, MAGNUM, MELODY, METROPOLYS, MONA, N’RADIO, OUI FM, RADIO 6, RADIO ALFA, RADIO ESPACE, RADIO ISA, RADIO ORIENT, RADIO SCOOP, RADIO STAR, RADIO STUDIO 1, TONIC LA RADIO, TOP MUSIC, TOP MUSIC SELESTAT, VIBRATION, VIRAGE

Plafond de concentration en radio : face aux appétits des groupes, le SIRTI appelle à un renforcement des radios indépendantes

Depuis la validation par le Conseil d’Etat de la nouvelle méthode de calcul de la couverture des groupes radiophoniques initiée par le CSA[1], certains représentants de réseaux nationaux n’hésitent pas à déclarer publiquement leur intérêt pour de nouveaux rachats parmi les radios indépendantes.

Face à de tels propos, le SIRTI appelle le régulateur à la plus grande vigilance afin de protéger et renforcer les radios indépendantes dans un secteur où la concentration est déjà importante, avec près de 60% des fréquences FM du secteur privé attribuées aux groupes nationaux contre moins de 20% aux radios indépendantes.

Le SIRTI rappelle que la décision rendue par le Conseil d’Etat le 22 juillet dernier valide une méthode de calcul contestée par le rapporteur public et par l’expert désigné par la haute juridiction, une méthode qui fait chuter brutalement la couverture des principaux groupes radiophoniques de plusieurs millions d’habitants, mettant ces groupes en position de relancer un nouvel épisode de concentration en France.

Les radios indépendantes constituent un outil essentiel de diversité sur la bande FM et remplissent une fonction déterminante en matière d’information locale et de proximité. Selon un sondage Harris Interactive[2], les radios locales sont appréciées par 75% des auditeurs de la radio en France.

Le développement des radios indépendantes, locales, régionales et thématiques, répond à des objectifs prioritaires de régulation que sont le pluralisme des programmes et la diversification des éditeurs. Le SIRTI appelle le CSA à renforcer le secteur indépendant par un rééquilibrage dans l’attribution des fréquences hertziennes.

 

[1] Décision CSA du 11 décembre 2013 modifiant la méthode de calcul du plafond de concentration en radio fixé depuis 1994 par le législateur à 150 millions d’habitants cumulés.

[2] Sondage Harris Interactive pour les Indés Radios, réalisé du 24 au 28 mars 2014

Une nouvelle identité visuelle pour le SIRTI

A compter d’aujourd’hui, le SIRTI se dote d’une nouvelle identité graphique en faisant évoluer son logo, le 4ème depuis la création du syndicat en 1981.

Téléchargez le pdf de la charte graphique

 

Les chaînes de télévision indépendantes se mobilisent en faveur d’un projet d’initiative locale sur Toulouse

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel a déclaré recevable le projet de BFM TV dans le cadre de l’appel à candidatures ouvert sur Toulouse pour l’édition d’une chaîne de télévision locale.

Cette candidature issue d’un groupe multinational des télécommunications, propriété d’Altice Média, détenant déjà 3 chaînes nationales et une fréquence en Ile-de-France, suscite de nombreuses inquiétudes au sein des télévisions locales indépendantes.

Les chaînes locales indépendantes ont prouvé leur savoir-faire et leur adéquation avec les attentes des publics, comme en témoignent les 12 millions de téléspectateurs mesurés par Médiamétrie. L’arrivée de BFM à Toulouse viendrait substituer une déclinaison pure et simple de chaîne nationale à une initiative ancrée localement, ce qui pourrait porter préjudice à la visibilité des chaînes locales auprès de leurs publics et à leurs missions indispensables à l’animation des territoires. Véritables acteurs de terrains, insérés  dans l’économie locale, animateurs des localités, porte-voix des initiatives ; un ancrage local solide est indispensable pour mener à bien toutes ces missions.

Le SIRTI, TLF et TLSP invitent le CSA à utiliser les ressources hertziennes disponibles pour renforcer aujourd’hui et demain les chaînes indépendantes et dynamiser la télévision de proximité en France au travers de projets solidement ancrés sur un savoir-faire local qui a fait ses preuves.

5 nouveaux adhérents au SIRTI

ANTINEA RADIO, BERBERE TV, GALAXIE RADIO, N’RADIO et RADIO BASSIN D’ARCACHON rejoignent le SIRTI

Le Conseil d’Administration du SIRTI a approuvé l’adhésion de 5 nouveaux membres qui reflètent la diversité et le dynamisme du paysage audiovisuel indépendant.

ANTINEA RADIO diffuse sur la radio numérique terrestre à Paris et Marseille un programme axé sur les cultures berbères et sub-sahariennes, offrant musique, information, sport, divertissement, vie pratique…

Au sein du même groupe, la chaine franco-berbère BERBERE TV diffuse sur le câble, le satellite et l’ADSL, en Europe, en Afrique du Nord et au Canada, un programme familial composé de reportages, magazines, dessins animés.

GALAXIE RADIO, spécialisée dans la musique électronique, est une radio de catégorie A diffusée à Lille.

N’RADIO diffuse son programme en catégorie B sur 3 fréquences dans l’Aisne.

RADIO BASSIN D’ARCACHON est la nouvelle radio locale de catégorie B du Bassin d’Arcachon. Elle fait du partie du groupe Mediameeting.

Le SIRTI compte désormais 171 radios et télévisions adhérentes